Chargement du calendrier en cours

Projet lecture chorale à haute voix


Depuis 2015-2016, à chaque saison, 3 classes (provenant chacune d’une école différente) travaillent en parallèle sur un livre de théâtre contemporain. Durant 7 séances de 2h, les élèves travaillent avec une comédien.ne ou metteur.se en scène à une lecture à haute voix mise en espace. À la fin du projet, les élèves se rencontrent à la Scène nationale de l’Essonne pour se montrer leur travail et échanger sur le chemin parcouru.

Par ailleurs, dans le cadre de notre participation au Festival Mots dits Mots lus, nous inscrivons les temps de restitutions dans les Préambules à la jeunesse

Cette saison, le projet s’est tenu du 4 janvier au 12 février 2021. Et même si les élèves n’ont pas pu se rencontrer entre eux, ils ont pu discuter avec l’autrice ou l’auteur de leur livre. Beaucoup ont demandé des dédicaces sur leur livre qui leur appartient à l’issue du projet.

« Un texte, ça peut prendre un jour à écrire comme plusieurs années. Ça dépend vraiment des histoires » Pascale Petit

Nous avons travaillé avec les CM2 de Christophe Girardeau de l’école élémentaire Maurice Genevoix à Evry-Courcouronnes. Avec l’aide d’Anne-Sophie Robin, comédienne, les élèves ont lu « Le corbeau et le renard et compagnie » de Pascale Petit. La classe a pu échanger avec cette dernière, elle leur a lu d’autres textes et leur a proposé différents jeux d’écriture.

Les élèves, en plus de la lecture, ont utilisé la danse dans les ateliers, notamment pour trouver le caractère de chaque personnage de la pièce. 

« Le corbeau et le renard et compagnie » de Pascale Petit
Le renard est le roi de l'entourloupe. À force de flatteries, il a réussi à chiper le fromage du corbeau lequel a juré, honteux et confus, qu'on ne l'y prendrait plus. Mais pour le renard, la fable continue. Sous l'arbre, il attend donc le corbeau pour l'époustoufler de son baratin. Or ce n'est pas lui qui vient mais une vache impatiente, un paresseux délirant, un paon déprimé, deux dodos sans parler d'un kakurlacko ! Et aucun de tous ceux-là, vraiment, n'a l'air de vouloir s'en laisser conter.



« Traversée, c’est un peu mon histoire magique » Estelle Savasta

Nous avons travaillé avec les CM1-CM2 de Murielle Mauriello de l’école élémentaire Moulin à vent à Ris-Orangis. Avec l’aide d’Aurélia Labayle, metteuse en scène, les élèves ont lu « Traversée » d’Estelle Savasta. La classe a pu échanger avec cette dernière, elle leur a lu d’autres textes et a répondu leurs questions multiples et variées. Les élèves, en plus de la lecture, ont utilisé la musique dans les ateliers. Ils ont aussi créé des gestes associés à certains mots pour créer leur propre langue des signes.

« Traversée » de Estelle Savasta
Mensonge d'amour depuis sa naissance, Nour vit avec Youmna, une femme sourde qu'elle aime comme si elle était sa mère, même si Youmna lui répète qu'elle ne l'est pas. Depuis des années, elles attendent le jour où des hommes viendront pour conduire Nour à sa « vraie» mère qui vit dans un pays où les filles peuvent aller à l'école et apprendre un métier. Nour voudrait que cela n'arrive jamais.

Nous avons travaillé avec les CM1 d’Aurélie Lenoble de l’école élémentaire Saint Martin à Ballancourt-sur-Essonne. Avec l’aide de Junie Monnier, comédienne, les élèves ont lu « J’ai trop peur » de David Lescot. Une rencontre est prévue avec l’auteur. Les élèves, en plus de la lecture, ont travaillé sur le chœur et le rythme des phrases. Par petits groupes, ils ont proposé (guidé par Junie) la mise en jeu que vous voyez sur la vidéo de la restitution.

« J’ai trop peur » de David Lescot
La sixième, c’est l’horreur absolue. Tout le monde le sait. En particulier le personnage principal de J’ai trop peur. Et c’est bien ce qui lui gâche ses vacances. Sa mère n’a rien trouvé de mieux que de lui présenter un voisin de 14 ans pour le rassurer. Sauf qu’au lieu de dédramatiser, il en rajoute des tonnes.


 

Les élèves ont dialogués par vidéos interposées. Nous vous proposons de regarder leur « discussion » en vidéo :